Objectifs du projet

L’efficacité des chiens de protection dépend de facteurs propres au chien mais aussi de facteurs liés à son environnement de travail

En étudiant les relations entre loups, troupeaux et chiens de protection, le projet CanOvis vise, sur des territoires pastoraux soumis à une forte pression de prédation, à mieux définir le comportement déprédateur* du loup, l’aptitude à la protection des chiens dit « de protection » (CPT) et les facteurs de vulnérabilité à l’échelle de l’unité pastorale (UP).

Une première phase de recherche fondamentale (2013-2015) conduira à l’analyse de l’historique et des données nouvellement acquises sur les différentes relations et interactions.

Les premiers résultats obtenus seront localement éprouvés dans une deuxième phase de recherche appliquée (2015-2017). Le tout en étroite collaboration avec les éleveurs et bergers partenaires.

L’ensemble des travaux menés sur les territoires complémentaires du Mercantour et de Canjuers permettra d’aboutir, à moyen terme, à des recommandations concrètes (et transposables) pour optimiser les systèmes de protection des troupeaux, plus particulièrement en améliorant l’efficacité des CPT, en ajustant les stratégies de prévention et les méthodes d’intervention sur les loups déprédateurs.

* Déprédateur : qui cause des dommages aux troupeaux domestiques

Objectifs opérationnels :

  • Etudier les facteurs internes : tout ce que l’on peut améliorer dans le comportement des CPT. Préciser un modèle comportemental d’aptitude à la protection des CPT afin de définir des indicateurs de qualité, en vue d’améliorer leur sélection, leur éducation, leur utilisation et leur suivi.
  • Etudier les facteurs externes : tout ce qui dans l'environnement de travail du CPT peut influencer son efficacité. Préciser les facteurs externes structurels et circonstanciels favorisant ou pénalisant le travail des CPT en vue d’ajuster les stratégies de prévention.
  • Etudier le comportement du loup et ses réponses aux mesures de protection déployées. Préciser un modèle comportemental déprédateur du loup et objectiver les possibilités d’intervention sur les individus en situation d’attaque sur les troupeaux.


EN SAVOIR PLUS :

Titre : Projet CanOvis : loup-prédation et protection des troupeaux domestiques

Description : Document de présentation du projet CanOvis - 2 p.

Date : 2015

Auteur : IPRA

Qui sommes nous ?

L’IPRA (Institut pour la Promotion et la Recherche sur les Animaux de protection) a été créé en 1997 par Jean-Marc Landry, biologiste et éthologue, à la suite du retour du loup en Suisse et l’introduction des premiers chiens et ânes de protection.

Son objectif ? Trouver des solutions adaptées pour permettre une cohabitation durable entre le pastoralisme et les carnivores.

Continuer

Nous contacter

Jean-Marc LANDRY
06 79 32 84 45

Jean-Luc BORELLI
06 84 75 05 13

SUISSE
Rue de Bonnefille 1
bât. des Gentianes 5
1972 Anzère (Ayent), Valais

FRANCE
1930 route du pontet
74300 La Frasse, Haute-Savoie

Envoyer un email

Copyright © - IPRA LANDRY - Tous droits réservés
Web conception 2018 - Gus LYON